L’OMBRE D’UN DOUTE (j’ai vu ce que je ne vois pas !)

En lisant le titre pour ce travail, vous l’aurez compris que l’ombre et la lumière seront essentielles.

Vous connaissez le principe des ombres chinoises? Comment avec l’aide de la lumière un volume peut devenir une surface. Vos mains deviennent une tête de loup par exemple.

Pour ce travail, il fallait une source de lumière et un objet que les élèves auraient fabriqué avec les matériaux faciles à manipuler (papier, plastique, fil de fer…).

L’ombre portée de l’objet ne doit pas ressembler à l’objet. C’est une forme de trahison, de mensonge, l’ombre de l’objet ne dit pas l’objet mais autre chose (mythe de la caverne de Platon). Ce que vous voyez est pourtant vrai. Est-ce pourtant la vérité?

Passons maintenant à la réalisation, à la mise en scène du travail :

Monsieur Le Chippey, professeur d’Arts Plastiques et Mlle Valette, service communication.

Print Friendly, PDF & Email